À propos de Pessah

À propos de Pessah Pessah ou Pâque, une fête importante dans la tradition juive, est l'une des trois fêtes de pèlerinage avec Souccoth et Shavouot
Source: Ministry of Tourism

Informations sur À propos de Pessah - Vacances en Israël


Pessah ou Pâque, une fête importante dans la tradition juive, est l'une des trois fêtes de pèlerinage avec Souccoth et Shavouot. Pendant ces jours fériés tout le peuple juif se rendait jadis à Jérusalem lorsque le Temple Sacré existait pour offrir des sacrifices d'animaux et de céréales. Depuis la destruction du Temple, quelques-unes de ces traditions ont été conservées sans le pèlerinage et les sacrifices, en outre, de nombreuses nouvelles coutumes ont été ajoutées.


Pessah, qui commence le 15e jour du mois hébreu de Nissan (habituellement en avril), dure sept jours et est célébré pour commémorer l'exode d'Égypte - un des principaux événements de l’histoire du peuple juif et de la culture occidentale en général. Selon la Torah, les Israélites vivaient en Égypte et étaient réduits en esclavage par les Égyptiens. Moshé (Moïse), un Israélite devenu le chef des Israélites et ayant grandi au palais du pharaon (roi d'Égypte), a demandé à celui-ci la permission de retourner avec son peuple en Terre d'Israël. Le pharaon ayant refusé, Moshé a alors mené une campagne qui a abouti au départ précipité de son peuple vers le désert du Sinaï où ils y ont vécu pendant 40 ans. Selon la tradition juive, pendant ce long voyage dans le désert dirigé par Moshé et son frère Aaron, les Israélites sont devenus un peuple uni tout en se préparant à conquérir la Terre d'Israël.

Pessah est aussi appelée la fête de la Liberté, cet aspect est souligné dans les rituels et les prières : l'exode de l'esclavage et de la servitude vers la liberté symbolise la rédemption physique et spirituelle et l’aspiration de l’homme à être libre. Un autre élément important de cette fête est le sentiment d’unité familiale. La veille de la fête, appelée la nuit du Seder en raison de la cérémonie du repas du Seder qui est célébrée ce soir-là, des familles entières se rassemblent autour d'une table. Un précepte juif important est d'inviter également d'autres personnes qui n'ont pas de famille avec laquelle célébrer la fête.


Un autre nom pour Pessah est la fête du pain sans levain. L'histoire de l'exode d'Égypte raconte que les Israélites ayant quitté l'Égypte à la hâte, la pâte qu'ils avaient préparée n'avait pas eu le temps de lever et qu’ils l'avaient cuite sous forme de matzah (pain sans levain). L'un des préceptes importants de cette fête est l'interdiction de manger du levain, soit toute denrée préparée avec de la farine ayant levé ou tout aliment contenant de la farine. Les Juifs mangent de la matzah pour remplacer le pain. Les juifs religieux (et traditionnels) observent méticuleusement cet aspect de la fête.


Un autre nom pour Pessah est la fête du printemps, marquant ainsi la saison dans laquelle cette fête est célébrée.


Le premier jour ainsi que le dernier jour (connu sous le nom de deuxième fête) de Pessah sont des jours saints de repos pendant lesquels tout travail productif est interdit. Les jours intermédiaires appelés Chol ha-Moed sont des jours mi-fériés mi-ouvrables.

Coutumes de cette fête
Interdiction de manger du levain - Au cours des sept jours de fête, il est interdit de manger du levain, appelé chametz, en mémoire de la matzah que les Israélites ont mangé lors de leur sortie précipitée d'Égypte. L'interdiction inclut tous les types de pain et de produits de boulangerie à base de pâte de farine ainsi que tous les types de pâtes.

Manger de la matzah - La matzah est un pain plat fabriqué à partir de pâte non levée. En dehors de la cérémonie du repas du Seder, manger de la matzah n'est pas obligatoire, mais pour la plupart des familles israéliennes (religieuses et traditionnelles) la matzah est pendant la fête l'alternative acceptée au pain. Biur chametz (l’éradication du levain) - Pendant les semaines précédant Pessah, les Juifs en général nettoient soigneusement leurs maisons pour en éliminer tout chametz. Les juifs non-religieux utilisent souvent cette tradition pour nettoyer leurs maisons et créer une atmosphère festive. Les religieux considèrent ce nettoyage comme un précepte qui doit être strictement observé et suivent un processus spécial pour éliminer également le chametz de leurs plats et de leurs ustensiles de cuisine ou utilisent des plats spéciaux juste pour Pessah. La veille du jour où commence Pessah, il est d'usage de faire des recherches dans tous les coins de la maison à l’aide d’une chandelle, pour s'assurer qu'il ne reste aucune miette de chametz.

L'État d'Israël, en tant que représentant du peuple juif, vend habituellement tout le chametz qui se trouve en Israël à un non-juif à un prix symbolique (et le rachète immédiatement après la fin de la fête de Pessah). Le Seder - C'est un long repas tenu la veille de la fête (la veille du premier jour de la fête). La famille se rassemble autour d'une table pour célébrer le Seder, la lecture de la Haggadah et le repas de fête. La Haggadah est une compilation des textes de la tradition juive, des passages de la Bible, de la Mishna, des commentaires et des chants, dont le thème principal est la sortie d'Égypte. Le but de la lecture de la Haggadah est de transmettre la tradition de Pessah d'une génération à l'autre (remplissant ainsi le précepte de la Torah, et vous en parlerez à vos enfants), de plus, les rituels sont conçus avant tout pour susciter la curiosité des enfants.

Les rituels du Seder sont tous symboliques, comme le fait de manger de la matzah et des herbes amères, de boire quatre gobelets de vin, de chanter ensemble et bien sûr de partager le festin. Afikoman - Afin d'encourager les enfants à rester éveillés pendant tout le Seder, il est d’usage de cacher dans la maison un morceau particulier de matzah, appelé Afikoman que les enfants doivent trouver pour en général avoir droit à une récompense.

Informations importantes
Le premier jour et le dernier jour (le septième jour de Pessah ou la deuxième fête) de Pessah sont des jours saints de repos pendant lesquels tout travail productif est interdit et presque toutes les entreprises israéliennes sont fermées. Les jours intermédiaires (Chol ha-Moed) sont des jours mi-fériés mi-ouvrables.

Beaucoup de bureaux et d'entreprises ne sont ouverts qu'une demi-journée (habituellement le matin) et de nombreuses familles israéliennes partent en vacances ou en excursion hors de la ville. Cette période étant également une période de vacances scolaires, tenez compte que de nombreux sites de vacances seront pleinement occupés par des familles israéliennes. La plupart des restaurants israéliens observent les lois alimentaires et plusieurs endroits offrent des alternatives casher pour Pessah aux aliments réguliers. De nombreux petits restaurants sont fermés pour leurs vacances annuelles pendant cette fête afin d’éviter d'avoir à rendre les lieux casher pour Pessah. Ces dernières années, en particulier à Tel Aviv et dans les villes environnantes, l'observance des lois de Pessah est moins stricte dans certains restaurants qui servent du pain, des gâteaux et des plats de pâtes. veuillez noter que non seulement les produits à base de pain ne sont pas cashers pour Pessah mais également la bière.

Products specifications
Date hébraïque 15-21 Nisan
Date 9/4/2020 - 15/4/2020

Informations sur À propos de Pessah - Vacances en Israël


Pessah ou Pâque, une fête importante dans la tradition juive, est l'une des trois fêtes de pèlerinage avec Souccoth et Shavouot. Pendant ces jours fériés tout le peuple juif se rendait jadis à Jérusalem lorsque le Temple Sacré existait pour offrir des sacrifices d'animaux et de céréales. Depuis la destruction du Temple, quelques-unes de ces traditions ont été conservées sans le pèlerinage et les sacrifices, en outre, de nombreuses nouvelles coutumes ont été ajoutées.


Pessah, qui commence le 15e jour du mois hébreu de Nissan (habituellement en avril), dure sept jours et est célébré pour commémorer l'exode d'Égypte - un des principaux événements de l’histoire du peuple juif et de la culture occidentale en général. Selon la Torah, les Israélites vivaient en Égypte et étaient réduits en esclavage par les Égyptiens. Moshé (Moïse), un Israélite devenu le chef des Israélites et ayant grandi au palais du pharaon (roi d'Égypte), a demandé à celui-ci la permission de retourner avec son peuple en Terre d'Israël. Le pharaon ayant refusé, Moshé a alors mené une campagne qui a abouti au départ précipité de son peuple vers le désert du Sinaï où ils y ont vécu pendant 40 ans. Selon la tradition juive, pendant ce long voyage dans le désert dirigé par Moshé et son frère Aaron, les Israélites sont devenus un peuple uni tout en se préparant à conquérir la Terre d'Israël.

Pessah est aussi appelée la fête de la Liberté, cet aspect est souligné dans les rituels et les prières : l'exode de l'esclavage et de la servitude vers la liberté symbolise la rédemption physique et spirituelle et l’aspiration de l’homme à être libre. Un autre élément important de cette fête est le sentiment d’unité familiale. La veille de la fête, appelée la nuit du Seder en raison de la cérémonie du repas du Seder qui est célébrée ce soir-là, des familles entières se rassemblent autour d'une table. Un précepte juif important est d'inviter également d'autres personnes qui n'ont pas de famille avec laquelle célébrer la fête.


Un autre nom pour Pessah est la fête du pain sans levain. L'histoire de l'exode d'Égypte raconte que les Israélites ayant quitté l'Égypte à la hâte, la pâte qu'ils avaient préparée n'avait pas eu le temps de lever et qu’ils l'avaient cuite sous forme de matzah (pain sans levain). L'un des préceptes importants de cette fête est l'interdiction de manger du levain, soit toute denrée préparée avec de la farine ayant levé ou tout aliment contenant de la farine. Les Juifs mangent de la matzah pour remplacer le pain. Les juifs religieux (et traditionnels) observent méticuleusement cet aspect de la fête.


Un autre nom pour Pessah est la fête du printemps, marquant ainsi la saison dans laquelle cette fête est célébrée.


Le premier jour ainsi que le dernier jour (connu sous le nom de deuxième fête) de Pessah sont des jours saints de repos pendant lesquels tout travail productif est interdit. Les jours intermédiaires appelés Chol ha-Moed sont des jours mi-fériés mi-ouvrables.

Coutumes de cette fête
Interdiction de manger du levain - Au cours des sept jours de fête, il est interdit de manger du levain, appelé chametz, en mémoire de la matzah que les Israélites ont mangé lors de leur sortie précipitée d'Égypte. L'interdiction inclut tous les types de pain et de produits de boulangerie à base de pâte de farine ainsi que tous les types de pâtes.

Manger de la matzah - La matzah est un pain plat fabriqué à partir de pâte non levée. En dehors de la cérémonie du repas du Seder, manger de la matzah n'est pas obligatoire, mais pour la plupart des familles israéliennes (religieuses et traditionnelles) la matzah est pendant la fête l'alternative acceptée au pain. Biur chametz (l’éradication du levain) - Pendant les semaines précédant Pessah, les Juifs en général nettoient soigneusement leurs maisons pour en éliminer tout chametz. Les juifs non-religieux utilisent souvent cette tradition pour nettoyer leurs maisons et créer une atmosphère festive. Les religieux considèrent ce nettoyage comme un précepte qui doit être strictement observé et suivent un processus spécial pour éliminer également le chametz de leurs plats et de leurs ustensiles de cuisine ou utilisent des plats spéciaux juste pour Pessah. La veille du jour où commence Pessah, il est d'usage de faire des recherches dans tous les coins de la maison à l’aide d’une chandelle, pour s'assurer qu'il ne reste aucune miette de chametz.

L'État d'Israël, en tant que représentant du peuple juif, vend habituellement tout le chametz qui se trouve en Israël à un non-juif à un prix symbolique (et le rachète immédiatement après la fin de la fête de Pessah). Le Seder - C'est un long repas tenu la veille de la fête (la veille du premier jour de la fête). La famille se rassemble autour d'une table pour célébrer le Seder, la lecture de la Haggadah et le repas de fête. La Haggadah est une compilation des textes de la tradition juive, des passages de la Bible, de la Mishna, des commentaires et des chants, dont le thème principal est la sortie d'Égypte. Le but de la lecture de la Haggadah est de transmettre la tradition de Pessah d'une génération à l'autre (remplissant ainsi le précepte de la Torah, et vous en parlerez à vos enfants), de plus, les rituels sont conçus avant tout pour susciter la curiosité des enfants.

Les rituels du Seder sont tous symboliques, comme le fait de manger de la matzah et des herbes amères, de boire quatre gobelets de vin, de chanter ensemble et bien sûr de partager le festin. Afikoman - Afin d'encourager les enfants à rester éveillés pendant tout le Seder, il est d’usage de cacher dans la maison un morceau particulier de matzah, appelé Afikoman que les enfants doivent trouver pour en général avoir droit à une récompense.

Informations importantes
Le premier jour et le dernier jour (le septième jour de Pessah ou la deuxième fête) de Pessah sont des jours saints de repos pendant lesquels tout travail productif est interdit et presque toutes les entreprises israéliennes sont fermées. Les jours intermédiaires (Chol ha-Moed) sont des jours mi-fériés mi-ouvrables.

Beaucoup de bureaux et d'entreprises ne sont ouverts qu'une demi-journée (habituellement le matin) et de nombreuses familles israéliennes partent en vacances ou en excursion hors de la ville. Cette période étant également une période de vacances scolaires, tenez compte que de nombreux sites de vacances seront pleinement occupés par des familles israéliennes. La plupart des restaurants israéliens observent les lois alimentaires et plusieurs endroits offrent des alternatives casher pour Pessah aux aliments réguliers. De nombreux petits restaurants sont fermés pour leurs vacances annuelles pendant cette fête afin d’éviter d'avoir à rendre les lieux casher pour Pessah. Ces dernières années, en particulier à Tel Aviv et dans les villes environnantes, l'observance des lois de Pessah est moins stricte dans certains restaurants qui servent du pain, des gâteaux et des plats de pâtes. veuillez noter que non seulement les produits à base de pain ne sont pas cashers pour Pessah mais également la bière.

Products specifications
Date hébraïque 15-21 Nisan
Date 9/4/2020 - 15/4/2020