A new light shines in the Stalactite Cave

Région: Région de Jérusalem, Durée du parcours: Une à deux heures, Point de départ: Réserve d’Avshalom, Point d’arrivée: La grotte des stalactites, Type de parcours: Marche
Source: Autorité israélienne de la nature et des parcs
Region: Région de Jérusalem
URL

La grotte des stalactites révèle un monde magique de stalactites et de stalagmites sculptées par la nature au cours de dizaines de milliers d’années. La Direction de la Nature et des Parcs d'Israël a mis en place un nouveau système d’éclairage dans la grotte, qui protège les stalactites et stalagmites des dommages liés à la lumière tout en créant une atmosphère enchanteresse pour le plaisir des visiteurs.

Points d’intérêt principaux :

Le phénomène karstique - stalactites et stalagmites

Vue sur les collines de Jérusalem et la plaine de Judée

 

Points de vue

Vue imprenable sur les collines de Jérusalem et la plaine de Judée, du parking à l’entrée de la grotte

Vue interne d’un bout à l’autre de la grotte

 

Activités organisées par le la Direction de la Nature et des Parcs d'Israël pour améliorer les services aux visiteurs et préserver le site

La Direction a installé un parking, des toilettes et des robinets, créé un chemin à l’intérieur de la grotte avec des écrans et une vidéo expliquant comment la grotte s’est formée. Elle a également mis en place un éclairage spécial avec une longueur d’ondes particulière qui n’émet pas de chaleur et empêche le développement d’algues, tout en isolant la grotte de la carrière de Hartuv pour la préserver et surveiller l’air à l’intérieur de façon à ne pas endommager les stalactites et stalagmites.

 

Comment y aller :

Prenez la direction sud de l’échangeur de Shaar HaGay (route 1) à la route 38 et tournez à gauche pour rendre la route 3855 juste avant Bet Shemesh. Au second rond-point, avant Mahseya, tournez à gauche pour prendre la route 3866 et suivez-la sur environ 5 km jusqu’à la jonction en T avec le Monument aux opposants juste à côté. Tournez à gauche à la jonction et vous arriverez au parking de la grotte.

 

Contexte

La grotte des stalactites est une grotte naturelle située sur le versant ouest de la chaîne de montagne de Nes Harim. Elle a été découverte en 1968 suite à des explosions rocheuses dans la carrière de Hartuv. Elle mesure 82 m de long sur 60 m de large. Malgré sa taille modeste, elle abrite un monde merveilleux de stalactites et de stalagmites de formes et de couleurs diverses, ce qui serait impressionnant même pour des grottes bien plus grandes.

La grotte des stalactites est une grotte karstique. Elle s’est formée sous l’effet de la dissolution de la calcite des formations de rosaces. L’eau de pluie ruisselle sur le sol, s’enrichissant de dioxyde de carbone et se transformant en acide faible. Cet acide dissout progressivement la roche. À mesure que l’eau ruisselle dans la grotte, elle secrète une petite quantité de la calcite dissoute qui aboutit à la formation de stalactites et de stalagmites.

Les stalactites qui descendent dans la grotte depuis le plafond peuvent mesurer jusqu’à 4 m. Certaines rejoignent les stalagmites qui se développent depuis le sol. La taille des stalactites peut aller de quelques millimètres de diamètre à plusieurs mètres. Elles se développent sous des formes diverses : étagères, rideaux, grappes, coraux et bien d’autres formes imaginées par la nature, le tout dans une myriade de couleurs.

Des stalactites de 300 000 ans ont été découvertes dans la grotte et les scientifiques s’en servent pour suivre l’évolution du climat dans la région entre cette époque et maintenant. On y trouve même quelques stalactites plus anciennes, mais les méthodes de mesure d’aujourd’hui ne sont pas suffisamment précises pour estimer leur âge.

Le nouvel éclairage de la grotte est à base de LED non émettrices de chaleur. La longueur d’onde de la lumière empêche le développement d’algues sur les stalactites et les stalagmites et contribue à leur préservation.

La réserve tire son nom d’Avshalom Shoham, un soldat de l’Armée de défense israélienne blessé et pendant son service militaire et mort de ses blessures.

 

Itinéraire

1. Pour se rendre à la grotte

La réserve d’Avshalom s’étend sur 274 dounams de garrigue méditerranéenne avec une faune et une flore typiques de la région. L’arbre dominant est le chêne commun, suivi par le lentisque (appelé également arbre à mastic), le calycotome velu, la pimprenelle épineuse et l’argousier. Des dizaines de géophytes et de fleurs diverses fleurissent au printemps. La faune de la réserve comporte des cerfs, des renards, et chacals et des oiseaux originaires des collines de Jérusalem.

Depuis le parking, un sentier et environ 150 marches permettent d’accéder à un espace d’observation offrant une vue sur l’usine de ciment, la ville de Bet Shemesh, les montagnes de Tzora, Nahal Sorek et sur la plaine de Judée.

 

2. Visite de la grotte

Les visiteurs accèdent à la grotte par la salle d’acclimatation où les attend une vidéo de 8 minutes qui explique comment la grotte a été formée et son caractère. La visite démarre tout de suite après cette projection et comporte plusieurs stations :

Depuis l’esplanade, on peut voir l’apparence générale de la grotte. L’éclairage est concentré sur les caractères et les sculptures dans la grotte. Nous y reviendrons plus en détails au fil de la visite.

Les oreilles d’éléphant – Ce pilier est l’un des plus anciens et des plus impressionnants de la grotte. Il remonte à plusieurs dizaines de milliers d’années. Près du pilier se trouvent des bassins qui accueillent l’eau ruisselante. L’eau ne remplit pas la grotte, car elle poursuit sa route en pénétrant dans le sol. On peut apercevoir les fissures dans la grotte et leur impact sur l’agencement des stalagmites et des stalactites.

Les grappes d’hélictites. Les hélictites (appelées également excentriques) sont composées de résidus qui se développent dans la grotte dans les zones partiellement sèches, en particulier le long de petites fissures n’apportant de l’eau qu’en quantités minimes. Elles se développent dans tous les sens, semblant même défier les lois de la gravité. Elles tirent leur nom de leur forme enroulée (helix signifiant spirale en grec). On suppose qu’elles se sont formées sous l’effet conjoint de la micro-quantité d’eau remontant à travers les fissures minuscules et de la sécrétion de calcite dissoute dedans. À cette station, nous verrons des stalactites et des stalagmites de diverses couleurs. La couleur rouge témoigne de la présence d’oxyde de fer sur la roche tandis qu’un blanc éclatant indique un résidu récent de carbonate de calcium, le principal minéral qui forme la roche dans la formation de rosaces.

Le jardin des sculptures – À cette station, les visiteurs sont invités à faire appel à leur imagination. Ici on peut voir Samson démolissant les colonnes du temple des Philistins, une silhouette tenant un bébé, Moïse tenant les tables de pierre, le père Noël, une grenouille, le chapeau d’Aladdin et bien d’autres choses encore.

Amour inassouvi – Une imagination fertile sera utile à cette station également. Une stalactite tombant du plafond et une stalagmite montant depuis le sol sont tout près de s’embrasser, mais faute de ruissellement d’eau, leur développement s’est interrompu à quelques millimètres seulement l’une de l’autre, laissant leur amour inassouvi. De temps à autre, un léger suintement est observable pendant quelques jours et il n’est pas exclu qu’il prenne de l’importance à l’avenir – l’occasion peut-être pour Roméo et Juliette de se rencontrer enfin. Il s’agit là du point le plus bas de la visite, à environ 60 m en-dessous du niveau du sol et 20 m en contrebas de l’entrée de la grotte.

Le bassin triangulaire – Ici nous voyons un bassin qui fournit un exemple de développement de radeaux de calcites. Les radeaux de calcite se forment lorsque la quasi intégralité du bassin est recouverte par des résidus calcaires, formant une croûte épaisse pouvant atteindre le poids d’un homme adulte. Ici encore, nous pouvons voir des sculptures, l’une évoquant un bouddha chauve et souriant et l’autre Moïse dans son panier.

Le mur de miel – Il s’agit du mur le plus grand et le plus actif de la grotte, l’eau y ruisselant toute l’année. L’écoulement d’eau donne à la colonne l’apparence du miel. Ici nous pouvons également voir une série impressionnante de stalactites de forme corallienne, une zone surnommée récif de corail ou bien encore Mer rouge. Derrière le récif se trouve une stalagmite relativement grande entourée d’autres plus petites qui ensemble rappellent Blanche-Neige et les sept nains. Les visiteurs à l’imagination fertile pourront y voir également une sorcière, un prince et un dromadaire.

Le jardin d’enfants – Ici nous pouvons voir de nombreuses petites stalactites au tout début de leur développement. Cette station se trouve près de la sortie et marque la fin de la visite.

 

Products specifications
Région Région de Jérusalem
Type de parcours Marche
Point de départ Réserve d’Avshalom
Point d’arrivée La grotte des stalactites
Type de voyage Visite dans la grotte des stalactites. Visite guidée assurée exclusivement par des guides de la réserve.
Adapté aux enfants Oui
Longueur du parcours 2 km
Durée du parcours Une à deux heures
Téléphone +972-2-991-1117
Fax +972-2-9990215
E-mail st.netifim@npa.org.il
URL http://www.parks.org.il/ParksAndReserves/stalactiteCave/Pages/orzoreah.aspx
Accessibilité Partiellement accessible
Aperçu du parcours Circulaire
Meilleure saison Printemps
Adapté pour les pique-niques Oui
Eau potable Disponible
Parking Oui
Eaux de baignade Non
Équipement spécial Chaussures, chapeau

La grotte des stalactites révèle un monde magique de stalactites et de stalagmites sculptées par la nature au cours de dizaines de milliers d’années. La Direction de la Nature et des Parcs d'Israël a mis en place un nouveau système d’éclairage dans la grotte, qui protège les stalactites et stalagmites des dommages liés à la lumière tout en créant une atmosphère enchanteresse pour le plaisir des visiteurs.

Points d’intérêt principaux :

Le phénomène karstique - stalactites et stalagmites

Vue sur les collines de Jérusalem et la plaine de Judée

 

Points de vue

Vue imprenable sur les collines de Jérusalem et la plaine de Judée, du parking à l’entrée de la grotte

Vue interne d’un bout à l’autre de la grotte

 

Activités organisées par le la Direction de la Nature et des Parcs d'Israël pour améliorer les services aux visiteurs et préserver le site

La Direction a installé un parking, des toilettes et des robinets, créé un chemin à l’intérieur de la grotte avec des écrans et une vidéo expliquant comment la grotte s’est formée. Elle a également mis en place un éclairage spécial avec une longueur d’ondes particulière qui n’émet pas de chaleur et empêche le développement d’algues, tout en isolant la grotte de la carrière de Hartuv pour la préserver et surveiller l’air à l’intérieur de façon à ne pas endommager les stalactites et stalagmites.

 

Comment y aller :

Prenez la direction sud de l’échangeur de Shaar HaGay (route 1) à la route 38 et tournez à gauche pour rendre la route 3855 juste avant Bet Shemesh. Au second rond-point, avant Mahseya, tournez à gauche pour prendre la route 3866 et suivez-la sur environ 5 km jusqu’à la jonction en T avec le Monument aux opposants juste à côté. Tournez à gauche à la jonction et vous arriverez au parking de la grotte.

 

Contexte

La grotte des stalactites est une grotte naturelle située sur le versant ouest de la chaîne de montagne de Nes Harim. Elle a été découverte en 1968 suite à des explosions rocheuses dans la carrière de Hartuv. Elle mesure 82 m de long sur 60 m de large. Malgré sa taille modeste, elle abrite un monde merveilleux de stalactites et de stalagmites de formes et de couleurs diverses, ce qui serait impressionnant même pour des grottes bien plus grandes.

La grotte des stalactites est une grotte karstique. Elle s’est formée sous l’effet de la dissolution de la calcite des formations de rosaces. L’eau de pluie ruisselle sur le sol, s’enrichissant de dioxyde de carbone et se transformant en acide faible. Cet acide dissout progressivement la roche. À mesure que l’eau ruisselle dans la grotte, elle secrète une petite quantité de la calcite dissoute qui aboutit à la formation de stalactites et de stalagmites.

Les stalactites qui descendent dans la grotte depuis le plafond peuvent mesurer jusqu’à 4 m. Certaines rejoignent les stalagmites qui se développent depuis le sol. La taille des stalactites peut aller de quelques millimètres de diamètre à plusieurs mètres. Elles se développent sous des formes diverses : étagères, rideaux, grappes, coraux et bien d’autres formes imaginées par la nature, le tout dans une myriade de couleurs.

Des stalactites de 300 000 ans ont été découvertes dans la grotte et les scientifiques s’en servent pour suivre l’évolution du climat dans la région entre cette époque et maintenant. On y trouve même quelques stalactites plus anciennes, mais les méthodes de mesure d’aujourd’hui ne sont pas suffisamment précises pour estimer leur âge.

Le nouvel éclairage de la grotte est à base de LED non émettrices de chaleur. La longueur d’onde de la lumière empêche le développement d’algues sur les stalactites et les stalagmites et contribue à leur préservation.

La réserve tire son nom d’Avshalom Shoham, un soldat de l’Armée de défense israélienne blessé et pendant son service militaire et mort de ses blessures.

 

Itinéraire

1. Pour se rendre à la grotte

La réserve d’Avshalom s’étend sur 274 dounams de garrigue méditerranéenne avec une faune et une flore typiques de la région. L’arbre dominant est le chêne commun, suivi par le lentisque (appelé également arbre à mastic), le calycotome velu, la pimprenelle épineuse et l’argousier. Des dizaines de géophytes et de fleurs diverses fleurissent au printemps. La faune de la réserve comporte des cerfs, des renards, et chacals et des oiseaux originaires des collines de Jérusalem.

Depuis le parking, un sentier et environ 150 marches permettent d’accéder à un espace d’observation offrant une vue sur l’usine de ciment, la ville de Bet Shemesh, les montagnes de Tzora, Nahal Sorek et sur la plaine de Judée.

 

2. Visite de la grotte

Les visiteurs accèdent à la grotte par la salle d’acclimatation où les attend une vidéo de 8 minutes qui explique comment la grotte a été formée et son caractère. La visite démarre tout de suite après cette projection et comporte plusieurs stations :

Depuis l’esplanade, on peut voir l’apparence générale de la grotte. L’éclairage est concentré sur les caractères et les sculptures dans la grotte. Nous y reviendrons plus en détails au fil de la visite.

Les oreilles d’éléphant – Ce pilier est l’un des plus anciens et des plus impressionnants de la grotte. Il remonte à plusieurs dizaines de milliers d’années. Près du pilier se trouvent des bassins qui accueillent l’eau ruisselante. L’eau ne remplit pas la grotte, car elle poursuit sa route en pénétrant dans le sol. On peut apercevoir les fissures dans la grotte et leur impact sur l’agencement des stalagmites et des stalactites.

Les grappes d’hélictites. Les hélictites (appelées également excentriques) sont composées de résidus qui se développent dans la grotte dans les zones partiellement sèches, en particulier le long de petites fissures n’apportant de l’eau qu’en quantités minimes. Elles se développent dans tous les sens, semblant même défier les lois de la gravité. Elles tirent leur nom de leur forme enroulée (helix signifiant spirale en grec). On suppose qu’elles se sont formées sous l’effet conjoint de la micro-quantité d’eau remontant à travers les fissures minuscules et de la sécrétion de calcite dissoute dedans. À cette station, nous verrons des stalactites et des stalagmites de diverses couleurs. La couleur rouge témoigne de la présence d’oxyde de fer sur la roche tandis qu’un blanc éclatant indique un résidu récent de carbonate de calcium, le principal minéral qui forme la roche dans la formation de rosaces.

Le jardin des sculptures – À cette station, les visiteurs sont invités à faire appel à leur imagination. Ici on peut voir Samson démolissant les colonnes du temple des Philistins, une silhouette tenant un bébé, Moïse tenant les tables de pierre, le père Noël, une grenouille, le chapeau d’Aladdin et bien d’autres choses encore.

Amour inassouvi – Une imagination fertile sera utile à cette station également. Une stalactite tombant du plafond et une stalagmite montant depuis le sol sont tout près de s’embrasser, mais faute de ruissellement d’eau, leur développement s’est interrompu à quelques millimètres seulement l’une de l’autre, laissant leur amour inassouvi. De temps à autre, un léger suintement est observable pendant quelques jours et il n’est pas exclu qu’il prenne de l’importance à l’avenir – l’occasion peut-être pour Roméo et Juliette de se rencontrer enfin. Il s’agit là du point le plus bas de la visite, à environ 60 m en-dessous du niveau du sol et 20 m en contrebas de l’entrée de la grotte.

Le bassin triangulaire – Ici nous voyons un bassin qui fournit un exemple de développement de radeaux de calcites. Les radeaux de calcite se forment lorsque la quasi intégralité du bassin est recouverte par des résidus calcaires, formant une croûte épaisse pouvant atteindre le poids d’un homme adulte. Ici encore, nous pouvons voir des sculptures, l’une évoquant un bouddha chauve et souriant et l’autre Moïse dans son panier.

Le mur de miel – Il s’agit du mur le plus grand et le plus actif de la grotte, l’eau y ruisselant toute l’année. L’écoulement d’eau donne à la colonne l’apparence du miel. Ici nous pouvons également voir une série impressionnante de stalactites de forme corallienne, une zone surnommée récif de corail ou bien encore Mer rouge. Derrière le récif se trouve une stalagmite relativement grande entourée d’autres plus petites qui ensemble rappellent Blanche-Neige et les sept nains. Les visiteurs à l’imagination fertile pourront y voir également une sorcière, un prince et un dromadaire.

Le jardin d’enfants – Ici nous pouvons voir de nombreuses petites stalactites au tout début de leur développement. Cette station se trouve près de la sortie et marque la fin de la visite.

 

Products specifications
Région Région de Jérusalem
Type de parcours Marche
Point de départ Réserve d’Avshalom
Point d’arrivée La grotte des stalactites
Type de voyage Visite dans la grotte des stalactites. Visite guidée assurée exclusivement par des guides de la réserve.
Adapté aux enfants Oui
Longueur du parcours 2 km
Durée du parcours Une à deux heures
Téléphone +972-2-991-1117
Fax +972-2-9990215
E-mail st.netifim@npa.org.il
URL http://www.parks.org.il/ParksAndReserves/stalactiteCave/Pages/orzoreah.aspx
Accessibilité Partiellement accessible
Aperçu du parcours Circulaire
Meilleure saison Printemps
Adapté pour les pique-niques Oui
Eau potable Disponible
Parking Oui
Eaux de baignade Non
Équipement spécial Chaussures, chapeau