A Rare Water System

Région: Sud, Durée du parcours: 1 h, Point de départ: Parc national de Tel Be’er Sheva, Point d’arrivée: Parc national de Tel Be’er Sheva, Type de parcours: Marche
Source: Autorité israélienne de la nature et des parcs
Region: Sud
URL

Tel Be'er Sheva offre une opportunité rare de se faire une idée de l’urbanisme depuis la période du Premier temple. La Direction de la nature et des parcs d’Israël a restauré d’anciens bâtiments en briques de boue et a récemment ouvert le système hydraulique rare du site au public. En 2005, Tel Be'er Sheva a été classée au patrimoine mondial de l’UNESCO.

 

Points d’intérêt principaux :

- le puits à la porte de la ville

- l’autel

- le système hydraulique

 

Point de vue :

Une tour d’observation au cœur de la colline

 

Activités de la Direction de la nature et des parcs d’Israël pour améliorer les services aux visiteurs et préserver le site :

La Direction a aménagé un parking, construit des toilettes et fait poser des panneaux d’illustration. Elle a également restauré d’anciens bâtiments et construit une tour d’observation.

 

Comment y aller :

Depuis le périphérique de Be'er Sheva (route 40), tournez à l’est dans la route 60 puis immédiatement au sud vers la jonction de Tel Sheva. À la jonction de Tel Sheva, tournez à droite vers Tel Sheva. Après environ 2 km, tournez à droite dans le parc national.

 

Contexte :

Le parc national de Tel Be'er Sheva est situé au sommet d’une petite colline à l’est de la ville moderne, là où se rencontrent les cours d’eau de Hébron et de Be'er Sheva. Pendant la période israélite antique (Xe siècle avant J.-C.), une ville administrative fortifiée fut construite ici, avant-poste du gouvernement dans la région.

La ville s’étend sur tout le sommet de la colline (12 dounams) et fut construite d’après un plan préparé à l’avance : toutes les routes s’étendent en lignes droites ; une route périphérique commence à la porte d’entrée, entourant toute la ville et parallèlement aux murs ; les bâtiments dans le cercle extérieur utilisaient le mur. 2 routes supplémentaires partent des 2 côtés de la place à la porte et elles traversent toute la ville, la divisant en 2 parties presque égales. Un bâtiment public se dresse au plus haut point de la colline. Il y avait probablement un temple avant lui.

 

Itinéraire :

1. Autel à 4 cornes

L’autel se trouve près des caisses du site. L’autel de Tel Be'er Sheva a été trouvé en pièces, ses pierres ayant intégré les murs de l’ancien entrepôt. Les archéologues ont découvert les pierres gravées de façon décorative et ont réussi à recréer le grand autel à cornes. Les traces de brûlure sur les pierres nous indiquent que des sacrifices étaient effectivement menés sur l’autel. Peut-être l’un des rois de Judée se lassa-t-il de ce rituel et le fit démanteler. L’autel d’origine se trouve au musée d’Israël à Jérusalem. Un modèle inspiré par l’original est exposé à Tel Be'er Sheva.

 

2. La porte de devant et le puits

La base de la porte est construite à partir de couches de pierre avec des couches de briques de boue dessus. Près de la porte de la ville, à l’extérieur des murs, se trouve un puits de 70 m. Creuser un puits de cette profondeur pendant la période israélite antique était en effet une prouesse technique impressionnante.

Le mur de la ville est typique des villes israélites, avec un double mur où l’espace qui les séparait était utilisé comme espace d’accumulation. Des parties du mur de brique ont été restaurées. À l’intérieur de la ville, l’urbanisation est claire : toutes les routes à Tel Be'er Sheva menaient à la place centrale et un système d’égout avancé était construit sous les rues pour évacuer les eaux usées sous le mur et à l’extérieur de la ville.

 

3. La porte principale et l’esplanade

Deux tours solides protègent la porte principale et l’esplanade s’étend sous la porte. Les archéologues pensent que c’est ce type de place, commun à l’époque biblique, qui se trouvait à la porte de la ville mentionnée dans la bible (II Chroniques 32:6). Il s’agissait de la place principale de la ville et c’est là que les habitants se réunissaient et que se tenait le marché. Tel Be'er Sheva avait également une route qui passait parallèlement au mur qui était le point final des routes qui traversaient la ville de part en part.

 

4. Bâtiments de la ville

Le parcours passe entre les bâtiments de la ville. Le premier bâtiment, le palais, était utilisé par les hauts fonctionnaires. Le bâtiment est doté d’un couloir d’entrée et de 2 salles pavées qui étaient probablement utilisées pour les événements officiels. Il contenait également des quartiers de vie, une cuisine et une salle de stockage.

À l’ouest de la route périphérique, un ancien chemin a été mis au jour qui atteste du fait que la ville étaient entretenue sans changement. Sur le côté de la route, le cellier a été mis au jour, un bâtiment dont les fondations ont été creusées à une profondeur de 4 m. 2 des pièces du bâtiment étaient des celliers souterrains. Il est possible que les fondations ici aient été particulièrement profondes parce que le bâtiment a été construit sur le site d’un temple démoli.

Les maisons du quartier à gauche de la route antique sont intégrées au mur. Elles sont construites de façon uniforme. Chaque maison avait 3 ou 4 pièces : une entrée qui était probablement utilisée comme cour et un espace cuisine d’où des escaliers permettaient d’accéder sur le toit ; 2 pièces de stockage et une colonnade entre les deux (les animaux de ferme étaient probablement gardés dans une de ces pièces) ; et une pièce à l’arrière pour dormir. Cette pièce faisait elle aussi partie du mur.

 

5. Tour d’observation

La Tour d’observation offre une vue sur toute la colline et sur la vallée de Be'er Sheva. Au pied de la tour, on aperçoit les vestiges d’une forteresse construite pendant la période romaine et restaurée au début de la période arabe.

 

6. Les entrepôts

Le parcours de la visite passe devant 3 grands bâtiments qui couvrent environ 600 m2. 2 colonnades partagent chaque bâtiment en 2 longues sections. La section du milieu était un corridor pour amener les marchandises à dos d’âne et les sections à droite et à gauche étaient des espaces de stockage. Des centaines de pièces de poterie ont été découvertes dans ces bâtiments. L’autel de Tel Be'er Sheva a été restauré à partir des pierres trouvées dans le mur nord de ces entrepôts.

 

7. Système hydraulique

Le point fort de la visite du site est le système hydraulique du Xe siècle avant J.-C. Un immense puits carré recouvert de pierre sur les côtés descend à une profondeur de 15 m. À mesure que le puits descend, les parois se rapprochent afin de maintenir la stabilité.

Bien qu’il soit très profond, le puits n’atteint pas la nappe phréatique. Le système hydraulique de Tel Be'er Sheva consiste en un large réservoir qui permettait de recueillir l’eau lors des inondations du ruisseau d’Hébron. Même s’il y a 3000 ans, le ruisseau Hébron passait plus près de la colline, il a quand même fallu une ingéniosité et des capacités d’ingénierie impressionnantes pour dévier l’eau vers le réservoir.

La visite du réservoir est très impressionnante. Il est doté d’une capacité de 600 m³ et les parois restent intactes avec leur enduit original. Lorsque le réservoir a été creusé, 7 couches d’enduit ont été découvertes, dont 5 dataient de l’âge de fer. À l’âge de fer, suite à un mouvement des plaques tectoniques, le toit du réservoir fut renforcé par des parois de soutien. Sur la paroi de soutien du réservoir, les couches de l’Âge de fer permettent d’observer le savoir-faire mis en œuvre pour le travail d’enduit. Les plâtriers ont formé des galettes d’enduit et les ont collées sur les côtés du réservoir. Les couches ont ensuite été étalées à la main, comme en témoignent les traces de mains dans l’enduit.

Les deux couches supérieures d’enduit ont été ajoutées plus tard, peut-être pendant la période hellénistique. À cette époque, les inondations du ruisseau de l’Hébron ne servaient plus à l’approvisionnement en eau et de nombreuses parties du réservoir n’étaient plus utilisées. Au lieu de ça, l’eau de surface était collectée depuis de la colline.

Près de la sortie se trouvent les vestiges d’une partie du canal hydraulique qui amenait l’eau des inondations du ruisseau d’Hébron au réservoir.

Products specifications
Région Sud
Type de parcours Marche
Point de départ Parc national de Tel Be’er Sheva
Point d’arrivée Parc national de Tel Be’er Sheva
Type de voyage Visite d'un site archéologique
Adapté aux enfants Oui
Longueur du parcours 800 m
Durée du parcours 1 h
Téléphone +972-8-6467286
URL http://www.parks.org.il/ParksAndReserves/telBeerSheva/Pages/mifalmaim.aspx
Accessibilité Non
Aperçu du parcours Circulaire
Meilleure saison All year long
Adapté pour les pique-niques Oui
Eau potable Disponible
Parking Oui
Eaux de baignade Non
Équipement spécial Chaussures, chapeau
Précautions N'escaladez pas les bâtiments anciens

Tel Be'er Sheva offre une opportunité rare de se faire une idée de l’urbanisme depuis la période du Premier temple. La Direction de la nature et des parcs d’Israël a restauré d’anciens bâtiments en briques de boue et a récemment ouvert le système hydraulique rare du site au public. En 2005, Tel Be'er Sheva a été classée au patrimoine mondial de l’UNESCO.

 

Points d’intérêt principaux :

- le puits à la porte de la ville

- l’autel

- le système hydraulique

 

Point de vue :

Une tour d’observation au cœur de la colline

 

Activités de la Direction de la nature et des parcs d’Israël pour améliorer les services aux visiteurs et préserver le site :

La Direction a aménagé un parking, construit des toilettes et fait poser des panneaux d’illustration. Elle a également restauré d’anciens bâtiments et construit une tour d’observation.

 

Comment y aller :

Depuis le périphérique de Be'er Sheva (route 40), tournez à l’est dans la route 60 puis immédiatement au sud vers la jonction de Tel Sheva. À la jonction de Tel Sheva, tournez à droite vers Tel Sheva. Après environ 2 km, tournez à droite dans le parc national.

 

Contexte :

Le parc national de Tel Be'er Sheva est situé au sommet d’une petite colline à l’est de la ville moderne, là où se rencontrent les cours d’eau de Hébron et de Be'er Sheva. Pendant la période israélite antique (Xe siècle avant J.-C.), une ville administrative fortifiée fut construite ici, avant-poste du gouvernement dans la région.

La ville s’étend sur tout le sommet de la colline (12 dounams) et fut construite d’après un plan préparé à l’avance : toutes les routes s’étendent en lignes droites ; une route périphérique commence à la porte d’entrée, entourant toute la ville et parallèlement aux murs ; les bâtiments dans le cercle extérieur utilisaient le mur. 2 routes supplémentaires partent des 2 côtés de la place à la porte et elles traversent toute la ville, la divisant en 2 parties presque égales. Un bâtiment public se dresse au plus haut point de la colline. Il y avait probablement un temple avant lui.

 

Itinéraire :

1. Autel à 4 cornes

L’autel se trouve près des caisses du site. L’autel de Tel Be'er Sheva a été trouvé en pièces, ses pierres ayant intégré les murs de l’ancien entrepôt. Les archéologues ont découvert les pierres gravées de façon décorative et ont réussi à recréer le grand autel à cornes. Les traces de brûlure sur les pierres nous indiquent que des sacrifices étaient effectivement menés sur l’autel. Peut-être l’un des rois de Judée se lassa-t-il de ce rituel et le fit démanteler. L’autel d’origine se trouve au musée d’Israël à Jérusalem. Un modèle inspiré par l’original est exposé à Tel Be'er Sheva.

 

2. La porte de devant et le puits

La base de la porte est construite à partir de couches de pierre avec des couches de briques de boue dessus. Près de la porte de la ville, à l’extérieur des murs, se trouve un puits de 70 m. Creuser un puits de cette profondeur pendant la période israélite antique était en effet une prouesse technique impressionnante.

Le mur de la ville est typique des villes israélites, avec un double mur où l’espace qui les séparait était utilisé comme espace d’accumulation. Des parties du mur de brique ont été restaurées. À l’intérieur de la ville, l’urbanisation est claire : toutes les routes à Tel Be'er Sheva menaient à la place centrale et un système d’égout avancé était construit sous les rues pour évacuer les eaux usées sous le mur et à l’extérieur de la ville.

 

3. La porte principale et l’esplanade

Deux tours solides protègent la porte principale et l’esplanade s’étend sous la porte. Les archéologues pensent que c’est ce type de place, commun à l’époque biblique, qui se trouvait à la porte de la ville mentionnée dans la bible (II Chroniques 32:6). Il s’agissait de la place principale de la ville et c’est là que les habitants se réunissaient et que se tenait le marché. Tel Be'er Sheva avait également une route qui passait parallèlement au mur qui était le point final des routes qui traversaient la ville de part en part.

 

4. Bâtiments de la ville

Le parcours passe entre les bâtiments de la ville. Le premier bâtiment, le palais, était utilisé par les hauts fonctionnaires. Le bâtiment est doté d’un couloir d’entrée et de 2 salles pavées qui étaient probablement utilisées pour les événements officiels. Il contenait également des quartiers de vie, une cuisine et une salle de stockage.

À l’ouest de la route périphérique, un ancien chemin a été mis au jour qui atteste du fait que la ville étaient entretenue sans changement. Sur le côté de la route, le cellier a été mis au jour, un bâtiment dont les fondations ont été creusées à une profondeur de 4 m. 2 des pièces du bâtiment étaient des celliers souterrains. Il est possible que les fondations ici aient été particulièrement profondes parce que le bâtiment a été construit sur le site d’un temple démoli.

Les maisons du quartier à gauche de la route antique sont intégrées au mur. Elles sont construites de façon uniforme. Chaque maison avait 3 ou 4 pièces : une entrée qui était probablement utilisée comme cour et un espace cuisine d’où des escaliers permettaient d’accéder sur le toit ; 2 pièces de stockage et une colonnade entre les deux (les animaux de ferme étaient probablement gardés dans une de ces pièces) ; et une pièce à l’arrière pour dormir. Cette pièce faisait elle aussi partie du mur.

 

5. Tour d’observation

La Tour d’observation offre une vue sur toute la colline et sur la vallée de Be'er Sheva. Au pied de la tour, on aperçoit les vestiges d’une forteresse construite pendant la période romaine et restaurée au début de la période arabe.

 

6. Les entrepôts

Le parcours de la visite passe devant 3 grands bâtiments qui couvrent environ 600 m2. 2 colonnades partagent chaque bâtiment en 2 longues sections. La section du milieu était un corridor pour amener les marchandises à dos d’âne et les sections à droite et à gauche étaient des espaces de stockage. Des centaines de pièces de poterie ont été découvertes dans ces bâtiments. L’autel de Tel Be'er Sheva a été restauré à partir des pierres trouvées dans le mur nord de ces entrepôts.

 

7. Système hydraulique

Le point fort de la visite du site est le système hydraulique du Xe siècle avant J.-C. Un immense puits carré recouvert de pierre sur les côtés descend à une profondeur de 15 m. À mesure que le puits descend, les parois se rapprochent afin de maintenir la stabilité.

Bien qu’il soit très profond, le puits n’atteint pas la nappe phréatique. Le système hydraulique de Tel Be'er Sheva consiste en un large réservoir qui permettait de recueillir l’eau lors des inondations du ruisseau d’Hébron. Même s’il y a 3000 ans, le ruisseau Hébron passait plus près de la colline, il a quand même fallu une ingéniosité et des capacités d’ingénierie impressionnantes pour dévier l’eau vers le réservoir.

La visite du réservoir est très impressionnante. Il est doté d’une capacité de 600 m³ et les parois restent intactes avec leur enduit original. Lorsque le réservoir a été creusé, 7 couches d’enduit ont été découvertes, dont 5 dataient de l’âge de fer. À l’âge de fer, suite à un mouvement des plaques tectoniques, le toit du réservoir fut renforcé par des parois de soutien. Sur la paroi de soutien du réservoir, les couches de l’Âge de fer permettent d’observer le savoir-faire mis en œuvre pour le travail d’enduit. Les plâtriers ont formé des galettes d’enduit et les ont collées sur les côtés du réservoir. Les couches ont ensuite été étalées à la main, comme en témoignent les traces de mains dans l’enduit.

Les deux couches supérieures d’enduit ont été ajoutées plus tard, peut-être pendant la période hellénistique. À cette époque, les inondations du ruisseau de l’Hébron ne servaient plus à l’approvisionnement en eau et de nombreuses parties du réservoir n’étaient plus utilisées. Au lieu de ça, l’eau de surface était collectée depuis de la colline.

Près de la sortie se trouvent les vestiges d’une partie du canal hydraulique qui amenait l’eau des inondations du ruisseau d’Hébron au réservoir.

Products specifications
Région Sud
Type de parcours Marche
Point de départ Parc national de Tel Be’er Sheva
Point d’arrivée Parc national de Tel Be’er Sheva
Type de voyage Visite d'un site archéologique
Adapté aux enfants Oui
Longueur du parcours 800 m
Durée du parcours 1 h
Téléphone +972-8-6467286
URL http://www.parks.org.il/ParksAndReserves/telBeerSheva/Pages/mifalmaim.aspx
Accessibilité Non
Aperçu du parcours Circulaire
Meilleure saison All year long
Adapté pour les pique-niques Oui
Eau potable Disponible
Parking Oui
Eaux de baignade Non
Équipement spécial Chaussures, chapeau
Précautions N'escaladez pas les bâtiments anciens