Sde Telem - Enot Telem National Park

Région: Région de Jérusalem, Durée du parcours: 1 à 2 heures, Point de départ: Emeq HaArazim, Point d’arrivée: Emeq HaArazim, Type de parcours: Marche
Source: Autorité israélienne de la nature et des parcs
Region: Région de Jérusalem
URL

Le parc national d’Einot Telem fait partie du Parc métropolitain de Jérusalem, dont s’occupe la Direction de la Nature et des Parcs d’Israël. Le parc préserve un paysage de minuscules cours d’eau et d’anciennes terrasses, ainsi qu’un site d’implantation locale. Une aire de jeux en pierre a récemment été installée sur le site, hommage aux jeux de notre enfance. Venez vous promener et vous amuser.

 

Points d’intérêt principaux

Aire de jeu unique en son genre

Petits cours d’eau et terrasses de culture

Site d’implantation

 

Points de vue

Point de vue depuis la terrasse où coulent les sources, en amont du site d’implantation

Activités de la Direction de la Nature et des Parcs d’Israël pour améliorer les services aux visiteurs et préserver le site

La direction a fait installer un parking et une aire de pique-nique ainsi qu’un parcours accessible aux personnes handicapées et aux poussettes, et une piste cyclable. La piste cyclable fait partie du parc métropolitain de Jérusalem.

La Direction a également préservé les terrasses et nettoyé les sources.

 

Comment y aller :

Depuis Jérusalem : à l’échangeur Moza (route 1), tournez en direction de Mevasseret Zion. Environ 40 m plus loin, tournez à droite sur une route goudronnée. Après 600 m environ, vous arriverez au parking du site.

 

Depuis Tel-Aviv : entrez sur la voie d’accès de Beit Zeit, mais au lieu de tourner à droite, continuez sur environ 450 m parallèlement à la route 1 en direction de Mevasseret Zion. Passez sous le pont de la route 1 et tournez immédiatement à droite sur la route goudronnée.

 

Contexte

Einot Telem (Eiyon Tolma) est un ensemble de sources minuscules à l’endroit où Nahal Luz (Wadi Luza) et Nahal Halilim coulant depuis le nord rejoignent Nahal Sorek. Cette partie de Nahal Sorek est connue sous le nom de Emeq HaArazim (vallée des cèdres).

Einot Telem est un parc national. La Direction de la Nature et des Parcs d’Israël a y entrepris des travaux de rénovation du site, dont le nettoyage des sources et des pierres qui se trouvent dessous et l’aménagement de bassins autour de ces sources minuscules.

Les travaux sur le site ont mis au jour des vestiges d’anciens bâtiments dont les fondations remontent probablement à la période byzantine.

En bas des marches se trouve une cour avec des grenadiers, des figuiers et des vignes.

Un vieux bâtiment sur deux niveaux se dresse dans la cour près d’un grand réservoir de 15 x 5 m. Sous la structure, un canal souterrain transporte l’eau de la source à un petit bassin (4 x 5 m) d’environ 1,5 m de profondeur.

 

Itinéraire

Depuis le parking et le camping, vous pouvez choisir entre 2 parcours : supérieur ou inférieur. Le parcours supérieur est un chemin de terre menant à Nahal Halilim. On y trouve de gros rochers avec des informations sur la région et disposés tout au long du parcours. Chaque rocher présente des informations en rapport avec celui qui le précède ou celui qui le suit. Par exemple, un rocher demande quelle est l’origine du nom Nahal Halilim et la réponse se trouve sur le rocher suivant : l’origine du nom est le sifflement du vent s’engouffrant dans les trous des grottes le long du ruisseau.

35 rochers de ce type sont disposés le long du ruisseau.

Le parcours supérieur arrive à Einot Telem et rejoint le chemin goudronné pour les vélos, les poussettes et les fauteuils roulants (le parcours inférieur). Tout au long de ce parcours se trouvent des variantes de pierre géantes de jeux d’enfant bien connus. Les familles et les groupes sont chaleureusement invités à retrousser leurs manches, à choisir leurs pions (des cailloux, bien sûr) et à commencer à jouer.

Certains jeux sont implantés dans toute la zone, tandis que d’autres se trouvent sur une longue table de jeu avec des tabourets en pierre. Près des jeux, dont certains sont très vieux, vous trouverez les instructions, les règles du jeu et quelques explications. Près du damier, par exemple, il est indiqué que le jeu est probablement originaire d’Ur Kasdim et qu’on a retrouvé en Irak un damier remontant à 3000 avant J.-C. Dans l’Égypte ancienne, des peintures de 1600 avant J.-C. mettent en scène une variante ancienne des dames appelée El Quran.

Pour jouer, les participants peuvent choisir d’utiliser des personnes comme pions sur les tables géantes, des cailloux ou n’importe quoi d’autre. Les jeux plairont aux enfants et les adultes seront contents de se rappeler les souvenirs d’enfance qu’ils feront immanquablement remonter. Au printemps, l’expérience inclut des jardins potagers où sont cultivés oignons et autres bulbes, ramenés ici par la Direction de la Nature et des Parcs d’Israël de sites de la région travaillant avec eux.

Le développement du parc de Sadeh Telem entre dans le cadre de l’Initiative pour les parcs de Jérusalem à laquelle participent la mairie de Jérusalem, la Direction des Parcs et de la Nature d’Israël et le KKL. Le travail sur le site et son entretien relèvent de la responsabilité du personnel de développement de Jérusalem de la Direction de la Nature et des Parcs d’Israël. La conservatrice du parc est Avivit Gera. Le design et les sculptures ont été réalisés à la main par Yael et Ofer Kotler, et Hedva Lahav est l’une des conseillères aux jeux.

 

Site d’implantation

Le bâtiment à 2 niveaux sur le site est un vestige de la petite implantation juive de Beit Tolma. En 1906, Aharon Eisenberg et le chimiste Dov Klimker achetèrent un lopin de terre de 230 dounams. Klimker pensait qu’il fallait optimiser pleinement les produits agricoles. Après avoir fondé une usine d’alcool à Rishon LeZion, il espérait être en mesure de produire de l’huile lubrifiante à partir de résidus d’olives (ce qui reste des olives une fois l’huile extraite) à Beit Tolma. L’usine, nommée Hermon, ferma en 1911 faute de viabilité économique. Suite à cela, un groupe de travailleurs s’installa dans la région et donna au village le nom de Vallée des cyprès, d’après les arbres plantés ici. À l’époque, très peu de gens connaissaient la différence botanique entre les cyprès et les cèdres, et c’est de là que vient également le nom de Vallée des cèdres. Des membres du groupe tentèrent de gagner leur vie grâce à l’agriculture, mais leur projet échoua et ils quittèrent le site en 1919.

En 1922, 8 familles juives de Jérusalem s’installèrent ici. Elles vivaient d’activités artisanales comme la fabrication de téfilines et de chaussures en cuir. Le grand bassin près du bâtiment à 2 niveau était utilisé pour le tannage du cuir et les résidents de longue date de Moza se souviennent de l’odeur désagréable qui émanait de la piscine à l’époque. Un des résidents était le célèbre peintre et calligraphe Shlomo Yedidya.

Lors des conflits de 1929, un des voisins arabes de Beit Tolmas sauva les résidents d’attaques de maraudeurs, mais le village fut ensuite abandonné. Une autre tentative d’implantation eut lieu en 1934, mais sans aboutir non plus. Aujourd’hui, le site appartient au parc de Jérusalem et se voit donner un nouveau souffle.

Products specifications
Région Région de Jérusalem
Type de parcours Marche
Ville Jérusalem
Point de départ Emeq HaArazim
Point d’arrivée Emeq HaArazim
Niveau de difficulté Facile
Type de voyage Visite du site
Adapté aux enfants Oui
Longueur du parcours Itinéraire complet : environ 800 m ; itinéraire accessible : environ 300 m.
Durée du parcours 1 à 2 heures
Meilleure saison All year long
Téléphone +972-2-6232191
E-mail mh.har@npa.org.il
URL http://www.parks.org.il/ParksAndReserves/yhuda/Pages/sdetelem.aspx
Accessibilité Oui
Aperçu du parcours Circulaire
Adapté pour les pique-niques Oui
Eau potable Disponible
Parking Oui
Eaux de baignade Non
Équipement spécial Chapeau et chaussures
Précautions Roulez avec prudence

Le parc national d’Einot Telem fait partie du Parc métropolitain de Jérusalem, dont s’occupe la Direction de la Nature et des Parcs d’Israël. Le parc préserve un paysage de minuscules cours d’eau et d’anciennes terrasses, ainsi qu’un site d’implantation locale. Une aire de jeux en pierre a récemment été installée sur le site, hommage aux jeux de notre enfance. Venez vous promener et vous amuser.

 

Points d’intérêt principaux

Aire de jeu unique en son genre

Petits cours d’eau et terrasses de culture

Site d’implantation

 

Points de vue

Point de vue depuis la terrasse où coulent les sources, en amont du site d’implantation

Activités de la Direction de la Nature et des Parcs d’Israël pour améliorer les services aux visiteurs et préserver le site

La direction a fait installer un parking et une aire de pique-nique ainsi qu’un parcours accessible aux personnes handicapées et aux poussettes, et une piste cyclable. La piste cyclable fait partie du parc métropolitain de Jérusalem.

La Direction a également préservé les terrasses et nettoyé les sources.

 

Comment y aller :

Depuis Jérusalem : à l’échangeur Moza (route 1), tournez en direction de Mevasseret Zion. Environ 40 m plus loin, tournez à droite sur une route goudronnée. Après 600 m environ, vous arriverez au parking du site.

 

Depuis Tel-Aviv : entrez sur la voie d’accès de Beit Zeit, mais au lieu de tourner à droite, continuez sur environ 450 m parallèlement à la route 1 en direction de Mevasseret Zion. Passez sous le pont de la route 1 et tournez immédiatement à droite sur la route goudronnée.

 

Contexte

Einot Telem (Eiyon Tolma) est un ensemble de sources minuscules à l’endroit où Nahal Luz (Wadi Luza) et Nahal Halilim coulant depuis le nord rejoignent Nahal Sorek. Cette partie de Nahal Sorek est connue sous le nom de Emeq HaArazim (vallée des cèdres).

Einot Telem est un parc national. La Direction de la Nature et des Parcs d’Israël a y entrepris des travaux de rénovation du site, dont le nettoyage des sources et des pierres qui se trouvent dessous et l’aménagement de bassins autour de ces sources minuscules.

Les travaux sur le site ont mis au jour des vestiges d’anciens bâtiments dont les fondations remontent probablement à la période byzantine.

En bas des marches se trouve une cour avec des grenadiers, des figuiers et des vignes.

Un vieux bâtiment sur deux niveaux se dresse dans la cour près d’un grand réservoir de 15 x 5 m. Sous la structure, un canal souterrain transporte l’eau de la source à un petit bassin (4 x 5 m) d’environ 1,5 m de profondeur.

 

Itinéraire

Depuis le parking et le camping, vous pouvez choisir entre 2 parcours : supérieur ou inférieur. Le parcours supérieur est un chemin de terre menant à Nahal Halilim. On y trouve de gros rochers avec des informations sur la région et disposés tout au long du parcours. Chaque rocher présente des informations en rapport avec celui qui le précède ou celui qui le suit. Par exemple, un rocher demande quelle est l’origine du nom Nahal Halilim et la réponse se trouve sur le rocher suivant : l’origine du nom est le sifflement du vent s’engouffrant dans les trous des grottes le long du ruisseau.

35 rochers de ce type sont disposés le long du ruisseau.

Le parcours supérieur arrive à Einot Telem et rejoint le chemin goudronné pour les vélos, les poussettes et les fauteuils roulants (le parcours inférieur). Tout au long de ce parcours se trouvent des variantes de pierre géantes de jeux d’enfant bien connus. Les familles et les groupes sont chaleureusement invités à retrousser leurs manches, à choisir leurs pions (des cailloux, bien sûr) et à commencer à jouer.

Certains jeux sont implantés dans toute la zone, tandis que d’autres se trouvent sur une longue table de jeu avec des tabourets en pierre. Près des jeux, dont certains sont très vieux, vous trouverez les instructions, les règles du jeu et quelques explications. Près du damier, par exemple, il est indiqué que le jeu est probablement originaire d’Ur Kasdim et qu’on a retrouvé en Irak un damier remontant à 3000 avant J.-C. Dans l’Égypte ancienne, des peintures de 1600 avant J.-C. mettent en scène une variante ancienne des dames appelée El Quran.

Pour jouer, les participants peuvent choisir d’utiliser des personnes comme pions sur les tables géantes, des cailloux ou n’importe quoi d’autre. Les jeux plairont aux enfants et les adultes seront contents de se rappeler les souvenirs d’enfance qu’ils feront immanquablement remonter. Au printemps, l’expérience inclut des jardins potagers où sont cultivés oignons et autres bulbes, ramenés ici par la Direction de la Nature et des Parcs d’Israël de sites de la région travaillant avec eux.

Le développement du parc de Sadeh Telem entre dans le cadre de l’Initiative pour les parcs de Jérusalem à laquelle participent la mairie de Jérusalem, la Direction des Parcs et de la Nature d’Israël et le KKL. Le travail sur le site et son entretien relèvent de la responsabilité du personnel de développement de Jérusalem de la Direction de la Nature et des Parcs d’Israël. La conservatrice du parc est Avivit Gera. Le design et les sculptures ont été réalisés à la main par Yael et Ofer Kotler, et Hedva Lahav est l’une des conseillères aux jeux.

 

Site d’implantation

Le bâtiment à 2 niveaux sur le site est un vestige de la petite implantation juive de Beit Tolma. En 1906, Aharon Eisenberg et le chimiste Dov Klimker achetèrent un lopin de terre de 230 dounams. Klimker pensait qu’il fallait optimiser pleinement les produits agricoles. Après avoir fondé une usine d’alcool à Rishon LeZion, il espérait être en mesure de produire de l’huile lubrifiante à partir de résidus d’olives (ce qui reste des olives une fois l’huile extraite) à Beit Tolma. L’usine, nommée Hermon, ferma en 1911 faute de viabilité économique. Suite à cela, un groupe de travailleurs s’installa dans la région et donna au village le nom de Vallée des cyprès, d’après les arbres plantés ici. À l’époque, très peu de gens connaissaient la différence botanique entre les cyprès et les cèdres, et c’est de là que vient également le nom de Vallée des cèdres. Des membres du groupe tentèrent de gagner leur vie grâce à l’agriculture, mais leur projet échoua et ils quittèrent le site en 1919.

En 1922, 8 familles juives de Jérusalem s’installèrent ici. Elles vivaient d’activités artisanales comme la fabrication de téfilines et de chaussures en cuir. Le grand bassin près du bâtiment à 2 niveau était utilisé pour le tannage du cuir et les résidents de longue date de Moza se souviennent de l’odeur désagréable qui émanait de la piscine à l’époque. Un des résidents était le célèbre peintre et calligraphe Shlomo Yedidya.

Lors des conflits de 1929, un des voisins arabes de Beit Tolmas sauva les résidents d’attaques de maraudeurs, mais le village fut ensuite abandonné. Une autre tentative d’implantation eut lieu en 1934, mais sans aboutir non plus. Aujourd’hui, le site appartient au parc de Jérusalem et se voit donner un nouveau souffle.

Products specifications
Région Région de Jérusalem
Type de parcours Marche
Ville Jérusalem
Point de départ Emeq HaArazim
Point d’arrivée Emeq HaArazim
Niveau de difficulté Facile
Type de voyage Visite du site
Adapté aux enfants Oui
Longueur du parcours Itinéraire complet : environ 800 m ; itinéraire accessible : environ 300 m.
Durée du parcours 1 à 2 heures
Meilleure saison All year long
Téléphone +972-2-6232191
E-mail mh.har@npa.org.il
URL http://www.parks.org.il/ParksAndReserves/yhuda/Pages/sdetelem.aspx
Accessibilité Oui
Aperçu du parcours Circulaire
Adapté pour les pique-niques Oui
Eau potable Disponible
Parking Oui
Eaux de baignade Non
Équipement spécial Chapeau et chaussures
Précautions Roulez avec prudence